Artiest L'alergerino

Songtitle Trinité

In twee stappen vertaal je een songtekst op Vertaalsongtekst.nl   

Geheel gratis songteksten vertalen doe je op Vertaalsongtekst.nl!

Songtekst

Elle est celle qui m'a porter 9 mois dans ses entrailles
La seule femme qui porte pour moi un amour sans failles
Celle qui m'a vu pleurer pour la première fois
Celle qui m'a couvé, changer les couches, couvert quand j'avais froid
Celle qui m'a vu faire mes premiers pas
Celle qui a entendu le premier mot sortir de ma bouche "Yama"
Aucune phrase ne peut définir une créature aussi belle
Son regard est plus étincelant qu'une étoile dans le ciel
Celle qui surgit tel un oasis dans le désert
Rien n'est plus confortable que le coeur d'une mère
La chair de ma chair, celle qu'est fière quand je réussi
Le paradis est à ses pied, la combler sera ma réussite
Dire que je t'es causé tant de tracas, tant de soucis 
Puisse Dieu, pardonner ton fils omri
L'amour d'une mère, l'ingratitude d'un enfant 
Parait que je connaitrait ta valeur que quand j'aurais des enfants

Refrain:
Princesse de ce monde, princesse de mon royaume
Gardien de mon coeur, garant de mon bonheur
Tu es forte et courageuse et tu marche fière
Rien n'est plus confortable que le coeur d'une mère
Princesse de ce monde, princesse de mon royaume
Gardien de mon coeur, garant de mon bonheur
Tu es forte et courageuse et tu marche fière
Rien n'est plus confortable que le coeur d'une mère

Elle est celle qui me conseil malgré son jeune âge
J'ai lu dans son regard, aujourd'hui c'est devenu une femme
Celle pour qui je donnerais ma vie et vice-et-vers ça
Je t'ai vue dans un berceau, je t'ai même cajoler dans mes bras
Je t'ai même changer les couches, c'est fou comme le temps passe
Celle qui me console quand mon coeur été dans l'impasse
Dure fut ton combat, tu porte le hijab de ton plein gré
Ni père ni mère, t'as obliger à le porter
Celle qui a la télé entrée tard à limer
Je t'ai vu souffrir , partir en courant, lever le foulard le coeur serrer
Celle qui me dit "grand frère", surveille tes écrits
Les petits frères t'écoutent en boucle, soigne ton langage et tes dires
Ma soeur, je te dédis ses quelques mesures
Je sais que tu partiras un jour te marié à ton tour
J'espère que tu tomberas sur l'homme qui te mérite
J'en suis déjà jaloux
Ton futur mari sera tomber sur un bijoux

Refrain:
Princesse de ce monde, princesse de mon royaume
Gardien de mon coeur, garant de mon bonheur
Tu es forte et courageuse et tu marche fière
Rien n'est plus confortable que le coeur d'une soeur
Princesse de ce monde, princesse de mon royaume
Gardien de mon coeur, garant de mon bonheur
Tu es forte et courageuse et tu marche fière
Rien n'est plus confortable que le coeur d'une soeur

Elle est celle qui a sue me comprendre, qui a sue m'accepter
Malgré mes milliards de défauts, elle voit qu'en moi des qualités
Des femmes, j'ai été écoeuré, j'ai sombré dans la haine
C'est celle qui m'a ouvert son coeur et j'ai réappris à aimer
Celle qui m'a fait comprendre que les fleurs sont pas qu'à faner
Le meilleur compromis entre l'amour et l'amitié
Celle qui es ma moitié, sur celle sur qui je peux compté
Celle qui es folle de Samir et qui en a rien à foutre de L'Alger'
Celle qui me donnerait tout sans attendre rien en retour
Mon rayon de soleil quand je suis dans les ténèbres en bas des tours
Celle que j'appelle et qui est déjà en train de m'appeler
Moi est ma belle m'amène, on s'aiment doublement en double appel
Le mariage, c'est la moitié de la foi
Parait qu'on peut être heureux en couple sans or et 100 fois
Sanctuaire de la procréation
Tu porte peut-être mon enfant dans tes entrailles, j'en ai déjà des frissons

Refrain:
Princesse de ce monde, princesse de mon royaume
Gardien de mon coeur, garant de mon bonheur
Tu es forte et courageuse et tu marche fière
Rien n'est plus confortable que le coeur d'une femme
Princesse de ce monde, princesse de mon royaume
Gardien de mon coeur, garant de mon bonheur
Tu es forte et courageuse et tu marche fière
Rien n'est plus confortable que le coeur d'une femme

Princesse de ce monde, princesse de mon royaume
Garant de mon bonheur
Rien n'est plus confortable que le coeur 
D'une mére, d'une femme, d'une soeur
Princesse de ce monde, princesse de mon royaume
Garant de mon bonheur
Rien n'est plus confortable que le coeur 
D'une mére, d'une femme, d'une soeur

Trinité

Vertaling

Elle est celle qui m'a porter 9 mois dans ses entrailles
La seule femme qui porte pour moi un amour sans failles
Celle qui m'a vu pleurer pour la première fois
Celle qui m'a couvé, changer les couches, couvert quand j'avais froid
Celle qui m'a vu faire mes premiers pas
Celle qui a entendu le premier mot sortir de ma bouche "Yama"
Aucune phrase ne peut définir une créature aussi belle
Son regard est plus étincelant qu'une étoile dans le ciel
Celle qui surgit tel un oasis dans le désert
Rien n'est plus confortable que le coeur d'une mère
La chair de ma chair, celle qu'est fière quand je réussi
Le paradis est à ses pied, la combler sera ma réussite
Dire que je t'es causé tant de tracas, tant de soucis 
Puisse Dieu, pardonner ton fils omri
L'amour d'une mère, l'ingratitude d'un enfant 
Parait que je connaitrait ta valeur que quand j'aurais des enfants

Refrain:
Princesse de ce monde, princesse de mon royaume
Gardien de mon coeur, garant de mon bonheur
Tu es forte et courageuse et tu marche fière
Rien n'est plus confortable que le coeur d'une mère
Princesse de ce monde, princesse de mon royaume
Gardien de mon coeur, garant de mon bonheur
Tu es forte et courageuse et tu marche fière
Rien n'est plus confortable que le coeur d'une mère

Elle est celle qui me conseil malgré son jeune âge
J'ai lu dans son regard, aujourd'hui c'est devenu une femme
Celle pour qui je donnerais ma vie et vice-et-vers ça
Je t'ai vue dans un berceau, je t'ai même cajoler dans mes bras
Je t'ai même changer les couches, c'est fou comme le temps passe
Celle qui me console quand mon coeur été dans l'impasse
Dure fut ton combat, tu porte le hijab de ton plein gré
Ni père ni mère, t'as obliger à le porter
Celle qui a la télé entrée tard à limer
Je t'ai vu souffrir , partir en courant, lever le foulard le coeur serrer
Celle qui me dit "grand frère", surveille tes écrits
Les petits frères t'écoutent en boucle, soigne ton langage et tes dires
Ma soeur, je te dédis ses quelques mesures
Je sais que tu partiras un jour te marié à ton tour
J'espère que tu tomberas sur l'homme qui te mérite
J'en suis déjà jaloux
Ton futur mari sera tomber sur un bijoux

Refrain:
Princesse de ce monde, princesse de mon royaume
Gardien de mon coeur, garant de mon bonheur
Tu es forte et courageuse et tu marche fière
Rien n'est plus confortable que le coeur d'une soeur
Princesse de ce monde, princesse de mon royaume
Gardien de mon coeur, garant de mon bonheur
Tu es forte et courageuse et tu marche fière
Rien n'est plus confortable que le coeur d'une soeur

Elle est celle qui a sue me comprendre, qui a sue m'accepter
Malgré mes milliards de défauts, elle voit qu'en moi des qualités
Des femmes, j'ai été écoeuré, j'ai sombré dans la haine
C'est celle qui m'a ouvert son coeur et j'ai réappris à aimer
Celle qui m'a fait comprendre que les fleurs sont pas qu'à faner
Le meilleur compromis entre l'amour et l'amitié
Celle qui es ma moitié, sur celle sur qui je peux compté
Celle qui es folle de Samir et qui en a rien à foutre de L'Alger'
Celle qui me donnerait tout sans attendre rien en retour
Mon rayon de soleil quand je suis dans les ténèbres en bas des tours
Celle que j'appelle et qui est déjà en train de m'appeler
Moi est ma belle m'amène, on s'aiment doublement en double appel
Le mariage, c'est la moitié de la foi
Parait qu'on peut être heureux en couple sans or et 100 fois
Sanctuaire de la procréation
Tu porte peut-être mon enfant dans tes entrailles, j'en ai déjà des frissons

Refrain:
Princesse de ce monde, princesse de mon royaume
Gardien de mon coeur, garant de mon bonheur
Tu es forte et courageuse et tu marche fière
Rien n'est plus confortable que le coeur d'une femme
Princesse de ce monde, princesse de mon royaume
Gardien de mon coeur, garant de mon bonheur
Tu es forte et courageuse et tu marche fière
Rien n'est plus confortable que le coeur d'une femme

Princesse de ce monde, princesse de mon royaume
Garant de mon bonheur
Rien n'est plus confortable que le coeur 
D'une mére, d'une femme, d'une soeur
Princesse de ce monde, princesse de mon royaume
Garant de mon bonheur
Rien n'est plus confortable que le coeur 
D'une mére, d'une femme, d'une soeur

Trinité

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/bosmanict/domains/vertaalsongtekst.nl/library/Zend/Db/Table/Abstract.php on line 1236